lundi 30 avril 2012

Le Jour mystique de Pierre de Poitier

La mystique est attaquée de toute part au Grand Siècle. Au sein même de l’Église, certains la défendent cependant. L'un des exemples les plus intéressants est Le Jour mystique de Pierre de Poitiers (1671). Il en définit le vocabulaire et précise les différentes sortes d'oraison, depuis les expériences des débutants jusqu'à la consommation de l'union par-delà toute différence. Un texte-clef, composé par un homme à la fois érudit, intelligent et expérimenté, chose rare dans la mystique. La théologie mystique est ici distinguée de la théologie scolastique, purement intellectuelle. Cette distinction n'est pas une invention de P. de P., mais une tradition qui remonte au moins au Pseudo-Denys, reprise et méditée dans des centaines d'ouvrages. Pourtant Wikipédia ignore totalement cet aspect du christianisme, alors même que l'on y mentionne le "Metal Chrétien" ! Cette absence reflète malheureusement l'oubli de la mystique dont souffre la culture chrétienne. Quoi qu'il en soit, voici le tome deux de cette œuvre magnifique, seul disponible ; mais une édition complète sur papier devrait bientôt être publiée :

PDF


mardi 24 avril 2012

Les motifs et la pratique de l'amour de Dieu par H de Sainte Marie

Le pur amour a suscité - et continue de susciter - maintes polémiques. Depuis toujours la mystique attire les haines de ceux qui s'identifient seulement aux institutions, aux dogmes et aux pratiques psychologiques. En voici un exemple : Les motifs et la pratique de l'amour de Dieu avec la réfutation des maximes fausses et pernicieuses des nouveaux mystiques sur le pur amour, par Honoré de Sainte Marie, 1714, soit un an avant la mort de Madame Guyon. Selon l'auteur, la seule oraison est mentale. On pourra rapprocher cette querelle d'une grande profondeur à celle qui oppose les Bouddhistes en Inde, En Chine et au Tibet. D'un côté les partisans de l’entraînement mental (Kadam, Guéloug, etc.); de l'autre les adeptes du laisser-faire (zen, dzogchen, etc.). PDF

L'amour souffrant par le père Yves

Une méditation sur la Passion par un Capucin. Pas mystique, mais utile pour apprécier les manuels sur l'oraison de simple présence qui abondent à cette époque : L'amour souffrant par le père Ives de Paris, 1643. PDF

Réflexions sur l'oraison mentale

Les ouvrages retenus ici concernent l'oraison sans pensée. Mais il y a, à côté d'elle, l'oraison mentale. Cette sorte d'exercice est l'objet de nombreux traités au XVIIème siècle. Afin de mesurer ce qui distingue les deux sortes d'oraison, voici un exemple d'enseignement sur l'oraison mentale, ou méditation : Réflexions sur l'oraison mentale par un prêtre de Paris, 1680.

PDF


lundi 23 avril 2012

La pratique de la vraie théologie mystique, Malaval, Bernières et Sainte Thérèse

Une belle compilation de textes dans la tradition du pur amour : La pratique de la vraie théologie mystique contenue dans quelques traités abrégés ou retouchés, 1709. Y figurent, sur plus de 700 pages, Thérèse d'Avila, Jean de Bernières et François Malaval, ce pieux laïc aimé de ses frères et sœurs, docteur de la Sorbonne et aveugle (!) de Marseille. La Cannebière est riche d'une très ancienne tradition mystique, depuis les Phocéens (inspirés par Parménide, sur quoi on lira Dans les antres de la sagesse aux Belles-Lettres, par un disciple d'Irina Tweedie) jusqu'à Malaval en passant par Jean Cassien. Le livre comprend à la fin une très utile "table des matières" au sens littéral du terme, c'est-à-dire une sorte d'index des thèmes et des expressions mystiques.

PDF

dimanche 22 avril 2012

La Vraie perfection de cette vie, J-F de Reims

Un traité d'oraison de silence intérieur par un Capucin, Jean-François de Reims : La vraie perfection de cette vie dans l'exercice de la présence de Dieu, 1646. Notez le "dans", là pour l'on s'attendrait à un "par". Il n'y a pas ici d'exercice au sens d'un entraînement sportif, mais seulement une familiarisation avec la Présence.


La Pratique de l'oraison de foi de Michel la Ronde

Un traité simple sur l'oraison "de simple vue", de silence intérieur, purement mystique, par un certain Père michel la Ronde, Pratique de l'oraison de foi ou de la contemplation divine par une simple vue intellectuelle, 1684.
La Confiance en Dieu, L. Bartolini, 1835

Conférences mystiques d'Epiphane Louis

Les Conférences mystiques sur le recueillement de l'âme pour arriver à la contemplation du simple regard de Dieu par les lumières de la Foi par Épiphane Louis, 1684.
Un enseignement typique sur la contemplation sans pensées à l'époque où cette tradition en vient à être perçue comme une hérésie (le quiétisme) par certains Princes de l’Église.

Désordre humain, ordre divin

Ce qui paraît désordre serait-il partie d'un ordre supérieur ? Semblance de défaite est-elle victoire dans une vue plus vaste ? ...