dimanche 20 mai 2012

Traité de la paix intérieure de Lombez

La tradition mystique a subit un véritable crépuscule à la fin du XVIIe siècle. Au siècle des Lumières, la mystique devient mysticisme, synonyme d'occultisme. Il y reste cependant quelques figures, comme le jésuite Ambroise de Lombez, auteur de ce Traité de la paix intérieure, suivi du Traité de la joie de l'âme chrétienne (1855, mais on trouvera sur Google d'autre éditions plus anciennes). La tradition mystique doit beaucoup aux jésuites, avec des figures comme Maximilien Sandaeus, auteur d'une Clef pour élucider la théologie mystique et le Père de Caussade.


1 commentaire:

  1. Ambroise de Lombez est un frère mineur capucin, non pas un jésuite !

    RépondreSupprimer

Désordre humain, ordre divin

Ce qui paraît désordre serait-il partie d'un ordre supérieur ? Semblance de défaite est-elle victoire dans une vue plus vaste ? ...