dimanche 27 mai 2012

L'Agneau occis d'Aumont

Un manuel complet de vie mystique : L’Ouverture intérieure du royaume de l'agneau occis dans nos cœurs avec le total assujettissement de l'âme à son divin empire où il sera brièvement traité de la vraie et sainte oraison et récollection intérieure par "un pauvre villageois", alias Jean Aumont, édition de 1660, Paris.


Son abrégé :

dimanche 20 mai 2012

Traité de la paix intérieure de Lombez

La tradition mystique a subit un véritable crépuscule à la fin du XVIIe siècle. Au siècle des Lumières, la mystique devient mysticisme, synonyme d'occultisme. Il y reste cependant quelques figures, comme le jésuite Ambroise de Lombez, auteur de ce Traité de la paix intérieure, suivi du Traité de la joie de l'âme chrétienne (1855, mais on trouvera sur Google d'autre éditions plus anciennes). La tradition mystique doit beaucoup aux jésuites, avec des figures comme Maximilien Sandaeus, auteur d'une Clef pour élucider la théologie mystique et le Père de Caussade.


jeudi 17 mai 2012

La vie et les maximes de Jean de Saint-Samson

La vie et quelques extraits des œuvres du mystique aveugle (comme François Malaval) Jean de Saint-Samson. La vie, les maximes et partie des œuvres du très excellent contemplatif Jean de Saint-Samson, aveugle dès le berceau, et religieux laïc de l'ordre des Carmes déchaussés, 1656.




dimanche 13 mai 2012

La Véritable conversion de B de Canfield

Une hagiographie de Canfield, auteur de la Règle : Véritable et miraculeuse conversion du R. P. Benoit de Canfield, Anglais Capucin, 1662. On y trouve aussi la troisième partie de la Règle.




Règle de perfection de Benoit de Canfield

Un des piliers de la mystique du XVIIe siècle : Benoît de Canfield. Un diamant brut, difficile à lire car il était anglais d'origine. Mais surtout, parce que son expérience est radicale - bien qu'elle s'inscrive dans la tradition mystique chrétienne. Il faut lire et relire en particulier la troisième partie de sa Règle de perfection (c. 1590). Elle a connu bien des éditions différentes, avec ou sans cette troisième partie sulfureuse. En voici quelques unes.
Edition de 1610 :
Edition de 1632 :
Edition de 1682 :

samedi 12 mai 2012

Les Oeuvres du divin Saint Denys

En dehors de la Bible, la tradition mystique chrétienne s'ancre dans l’œuvre d'un auteur si étrange qu'aujourd'hui encore, l’Église en parle très peu : Saint Denys l'aréopagite. Il s'agit de textes du néoplatonicien - païen ! - Proclos adaptées au christianisme par un de ses disciples (?). Par la suite, une légende l'a identifié à Denys l'aréopagite et au Saint Denys du 93. Jusqu'au XVIIe siècle, c'est un auteur lu et relu par tous les mystiques. Il est la référence dont ils se réclament. Il y a de nombreuses traductions et éditions. Voici Les Œuvres du divin Saint Denys, 1629.

PDF




jeudi 10 mai 2012

Méthode claire et facile par un anonyme



Méthode claire et facile pour bien faire oraison Mentale et pour s'exercer en la Présence de Dieu, par un Carme anonyme ? Édition de 1650.

PDF



lundi 7 mai 2012

Le Cabinet mystique de Jean de Saint Samson

 De La Tours, musicien aveugle

Voici la seconde partie d'un traité par le grand Carme aveugle Jean de Saint-Samson. Un style parfois difficile, mais quelle profondeur ! Une seule maxime : "Toujours mourir". Ce traité est Le cabinet mystique, adressé aux directeurs plus illuminés, Rennes, 1655. Il s'agit donc d'un manuel à l'usage des directeurs spirituels afin de les... diriger dans leurs directions.

PDF


vendredi 4 mai 2012

Théologie mystique ou spirituelle de Maes

Un autre manuel de vie intérieure par un récollet. Les récollets sont des Franciscains qui consacrent des périodes à l'oraison de silence, recueillement ("récollection") en la simple présence de Dieu. Il s'agit de la Théologie mystique ou spirituelle de Boniface Maes, publiée à Cologne en 1677 et ici réimprimée à Gand en 1687.

PDF


mardi 1 mai 2012

La théologie mystique de Harphius

La théologie mystique n'est pas un délire venu d'on ne sait où, mais une science - paradoxale - qui s'inscrit dans une tradition. Ce traité de Harphius, La théologie mystique (ici publié en 1617, mais l'auteur est mort en 1477) en est l'un des jalons importants. Il est cité par tous les mystiques jusqu'à Madame Guyon.

PDF


Désordre humain, ordre divin

Ce qui paraît désordre serait-il partie d'un ordre supérieur ? Semblance de défaite est-elle victoire dans une vue plus vaste ? ...